couture les accessoires essentiels en mercerie pour coudre de jolis projets
510
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-510,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-france duval stalla,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive

Couture : mes essentiels

Inutile d’avoir beaucoup de matériel pour réaliser de beaux projets. Tout comme pour le tissu, le plus important est d’avoir des accessoires de qualité, juste ce qu’il faut pour débuter et aborder la couture en toute simplicité.

On garde toujours à l’esprit qu’une aiguille et du fil ont suffi à des artisans d’hier et d’aujourd’hui pour créer des merveilles.

Des tas d’outils vous sont proposés de nos jours.  Certains peuvent être utiles mais pas indispensables… Voici une petite liste de mes essentiels nécessaires pour la réalisation de nos patrons.

 

 

1 – un découd vite : en couture il faut souvent défaire !

2 – une paire de ciseaux de qualité ,de préférence en acier forgé car ils s’affûtent indéfiniment. Elle doit être dédiée uniquement à la couture ! Pas besoin de coupe fil… en tenant vos ciseaux à la pointe vous pourrez couper facilement les fils.

3 – un mètre ruban, l’outil indispensable pour prendre ses mesures. Nos tutoriels Romy et Mahaut se font sans patron et se réalisent à partir de vos prises de mesure.

4 – une règle incurvée pour modifier une encolure, rajouter les marges de couture.

5 – de bonnes épingles pas trop fines en acier. Elles se piquent perpendiculairement aux bords des pièces à coudre. Vous pouvez piquer au-dessus sans qu’elles cassent. Il faut d’abord épingler les extrémités puis le milieu de la pièce.

6 – des aiguilles. La plupart de nos patrons peuvent être cousus à la main. Nous y utilisons également beaucoup de pression à coudre à la main.

7 – un dé à coudre. Prenez l’habitude de coudre à la main avec un dé .. Il protège l’index et vous gagnerez du temps et vous pourrez alors facilement coudre tous types de tissus.

8 – une machine à coudre, des aiguilles machines et un lot de canettes.

9 – un fer à repasser, notre meilleur ami. Il permet notamment d’ouvrir les coutures. Il faut repasser à chaque étape du tissu et sur l’envers. N’oubliez pas de vérifier la température du fer pour chaque tissu utilisé.

10 – du papier de soie très pratique pour décalquer des patron.

11- un lot de crayons bleu, blanc, rouge pour tracer vos repères sur le tissu aussi bien clairs que foncés. Ils permettront de marier les emplacements des boutons pressions, l’emplacement des poches.

12 – une épingle à nourrice. Elle permet de faire glisser l’élastique dans une coulisse mais aussi de retourner des ceintures.

13 – l’élastique : une vraie passion chez moi ! Caché ou mis en valeur, il permet de resserrer la taille, les poignets, les bas des vêtements. C’est la fermeture que je privilégie avec la ceinture (faite à partir du tissu).

14 – boutons pressions : autre type de fermeture que j’apprécie beaucoup car les boutons ne se voient pas ! J’aime en effet les vêtements sans boutons apparents. Un manteau a plus d’allure ceinturé qu’avec une rangée de gros boutons. Ces boutons permettent d’ouvrir et de fermer un vêtement très simplement et cela évite de faire des boutonnières. Comme pour les élastiques, ces boutons donnent au tissu toute sa mesure.

15 – des bobines de fils de qualité pour que les coutures ne lâchent pas. La règle en couture est que le fil doit être discret. Piquez vos ouvrages avec un fil légèrement plus foncé. Nous utilisons également du fil métallisé pour les couture apparentes, un ourlet ou un roulotté au point zig zag … Cela donne une jolie finition à tous vos projets

 

 

Et bien sûr UN BEAU TISSU.

 

 

 

 

 

Category
Astuces, Techniques
Tags
aiguille, couture, dé à coudre, découd vite, élastique, épingle, fer à repasser, machine à coudre, metre